Au cœur d’une période où les notions de confinement, frontières ou barrières commerciales cristallisent l’essentiel des débats, n’est-on pas plutôt en train d’assister à une crise de la zone de chalandise ? Un constat pas si caricatural rapporté à un environnement globalisé au sein duquel le secteur tertiaire à déjà amorcé sa profonde mutation.

Ayant encore la chance de discuter avec mon grand-père, j’ai les oreilles grandes ouvertes quand il tient à me partager quelques bribes d’une époque pas si lointaine. Une époque où les affaires commerciales se négociaient dans un giron proche, à distance raisonnable de marche pour un équidé. Bien sûr, je sous-entends ici des projets économiques mesurés, adaptés aux ressources d’écosystèmes relativement ruraux, mais non moins fructueux pour autant.

Avec l’avènement de l’automobile pour tous au milieu des années 1960, de nouvelles perspectives se sont ouvertes pour les entrepreneurs de tout horizon. En offrant une mobilité inédite aux individus et aux marchandises, certains acteurs ont pu tirer leur épingle du jeu en se positionnant sur des marchés précurseurs. Toute proportion gardée, les leviers que peut procurer aujourd’hui l’économie numérique doivent être considérés comme des innovations technologiques majeures pour les décideurs, au même titre que celles qui ont jalonné l’histoire de la consécration usuelle du moteur à combustion.

L’analogie mécanique s’arrête là. En êtes-vous sûrs ? Pour fonctionner à plein régime et de façon pérenne, une organisation économique doit pouvoir s’appuyer sur une mécanique huilée et fiable. Un équilibre qui invite à une remise en question permanente pour être en mesure de proposer une offre en adéquation constante avec les tendances du marché !

Un constat qui ne trouve pas encore forcément écho auprès des TPE et PME, quel que soit leur secteur d’activité. En effet, de telles dispositions impliquent souvent de mobiliser des ressources nouvelles dans le fonctionnement d’une organisation. Pour remédier à cette problématique et apporter un regard nouveau à votre business, FALOTIER vous propose de redéfinir votre zone de chalandise !

Utilisez des outils adaptés et dans l’air du temps pour élargir votre zone de prospection et cibler les marchés les plus porteurs pour votre modèle. De nombreuses opportunités d’affaires ne sont pas exploitées faute de temps, de créativité et/ou d’audace. Donnez-vous désormais les moyens de vos ambitions en externalisant des prérogatives qui ne font pas partie de votre cœur de métier et apportez un soupçon de fraîcheur aux perspectives professionnelles que vous envisagez.

FALOTIER vous accompagne pour détecter et vous appuyer sur des relais d’information ou d’influence locaux qui vont s’avérer déterminants pour la stabilité de votre entreprise. Des questions, des remarques ou des critiques ? FALOTIER est à votre écoute, n’hésitez pas à nous contacter, nous vous répondrons dans les plus brefs délais pour offrir une réponse et des solutions personnalisées à votre projet.

Thomas Dioudonnat
Fondateur & Gérant
FALOTIER